Assurance équitation

Par définition, l’équitation est l’art de monter à cheval ou un poney. Elle définit également l’apprentissage de cette pratique. Même si cette activité constitue pour certaines personnes une simple passion, d’autres la pratiquent en tant qu’une discipline sportive à part entière.

Ainsi, une activité sportive telle quelle n’est pas à l’abri des accidents. Pour vous conférer plus de sérénité et de plaisir, le mieux est de souscrire une assurance.

Plusieurs compagnies s’engagent actuellement à assurer la pratique de l’équitation et les garanties sont plus vastes en fonction du prestataire et de l’attente des assurés.

Informations complémentaires

Présentation

Dans un contrat d’assurance équitation, une panoplie de garanties peut être offerte. Elle peut d’abord couvrir le cavalier, le cheval, ou bien la responsabilité civile de ce cavalier ou du propriétaire du cheval. Pour le cavalier, les risques les plus fréquents qui sont pris en charge dans la plupart du temps sont les blessures causées par cette discipline sportive. Celles-ci peuvent être des lésions, des déchirures musculaires, des fractures ou d’autres cas de figure. A ceux-ci, les frais médicaux et d’hospitalisation sont assurés par l’assureur. Autres cas de figure : le piétinement par le cheval, la ruade et d’autres incidents similaires sont également assurés. Suite à l’accident, le cavalier peut être victime d’une invalidité ou d’une incapacité. Dans ces cas, l’assureur est prêt à couvrir les dégâts. Ces incapacités ou invalidités peuvent même conduire à des pertes de revenus et c’est pour se prémunir contre ces désastres que certains prestataires d’assurance étendent leurs offres à une indemnisation pour perte de revenus. En cas de décès causé par la pratique de l’équitation, une certaine indemnisation selon le contrat préétabli entre les parties signataires fixera les montants qui seront alloués aux proches de la victime.

Concernant le cheval, les assureurs prennent en charge les frais des vétérinaires en cas de maladie. Les frais médicaux et les soins nécessaires suite à des accidents ou à des maladies sont également couverts. Ceux-ci peuvent couvrir l’hospitalisation ou une éventuelle intervention chirurgicale. L’incident le plus fréquent qui peut aussi toucher le cheval, c’est le vol. Le vol du cheval figure également dans les garanties proposées par l’assurance équitation. Selon les conditions du contrat, la mort de l’animal au cours de la période d’assurance engendrera, sous certaines conditions, une indemnisation de son propriétaire. Dernièrement, la Responsabilité Civile du cavalier ou du propriétaire peut être garantie en cas de dommages causés par votre cheval à autrui.

Bref, que vous soyez titulaire d’une licence délivrée par la fédération française d’équitation ou non, sachez que vous pouvez toujours souscrire une assurance équitation. De plus, cette souscription est de nos jours, devenue de plus en plus facile grâce au site en ligne des assureurs. Mais si vous voulez venir auprès des points service des assureurs pour plus de renseignements, sachez que vous serez toujours les bienvenus.